Les étudiants havrais bientôt en boîtes

Après Amsterdam, Le Havre construit une résidence étudiante à partir de conteneurs, mais sans les empiler.
(Crédits : cattani architectes)

Les Havrais  ont un penchant pour l'avant-garde architecturale. Après les lignes rectilignes du roi du béton armé Auguste Perret, après le béton blanc et les courbes audacieuses de la Maison de la culture dessinée par Oscar Niemeyer, voilà les conteneurs maritimes transformés en studios !

À la rentrée universitaire 2010, Le Havre, premier port français de conteneurs, inaugurera dans le quartier des docks, une résidence étudiante de 100 logements réalisée à partir de ces boîtes métalliques de 40 pieds ? les maxi-conteneurs ? habituellement destinées aux marchandises.

« La future résidence, composée de deux ?bâtiments?, répondra aux critères du label HQE [haute qualité environnementale] », assure Éric Clairefond, cofondateur de Newden Design. Après avoir conçu le projet et acheté les conteneurs neufs ? sans pesticides, ni peinture au chlore ? le concepteur-réalisateur de « solutions constructives modulaires » va coordonner l'ensemble des lots techniques (découpage du conteneur, électricité, plomberie, isolation) en lien avec le maître d'?uvre parisien, l'Atelier Cattani Architectes. « La modularisation permet d'optimiser chaque étape de la fabrication, de choisir les procédés et matériaux d'isolation thermique et acoustique les plus performants et de réduire les nuisances de chantier », résume Éric Clairefond. Après « industrialisation » en atelier au Havre, les conteneurs seront « solidarisés » sur le site à partir d'une superstructure porteuse en acier. Cette dernière évite d'empiler les « boîtes » les unes sur les autres, contrairement à ce qui se pratique ailleurs, et qui est jugé peu esthétique.

Consensus

Fin 2008, une délégation havraise (élus, représentants de l'université et du Crous, maître d'ouvrage) s'était rendue à Amsterdam, où est né le concept, pour se faire une idée de la qualité des logements. « Tout le monde a été séduit par cette solution qui offre un bien meilleur rapport qualité-prix-délais qu'un projet traditionnel », observe Édouard Philippe, maire-adjoint (UMP) du Havre, chargé de l'urbanisme. Le coût de cette « résidence conteneurisée » est estimé à 4,8 millions d'euros, financés par les comités régional et national des ?uvres universitaires et sociales (Crous et Cnous) avec un soutien de l'État de 1 million d'euros via le plan de relance. La ville du Havre met « gracieusement » à disposition le terrain. Pour un studio de 25 m2 comprenant chambre, espace bureau, salle de bains, kitchenette, chauffage, système de ventilation, surface vitrée et sol parqueté, le loyer serait de 280 euros charges comprises. Le « conteneur témoin » sera bientôt prêt pour la visite de Valérie Pécresse.

En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.