Thales sur le point de céder un actif stratégique

Alors que le gouvernement Villepin souhaite protéger les secteurs stratégiques, l'électronicien de défense Thales étudie la cession d'une de ses filiales, Thales Laser Diodes, le leader mondial dans les lasers de découpe industrielle militaire. Situé à Orsay, dans la région parisienne, Thales laser Diodes, qui emploie une cinquantaine de salariés et qui affiche des pertes, détient environ 30 % du marché militaire aux États-Unis. Thales, qui ne souhaite plus investir dans ce créneau et qui a déjà vendu l'activité laser grand public, pourrait vendre cette filiale à un fonds d'investissement américain nouvellement créé, ICX, qui détient déjà une société proche des activités de Thales Laser Diodes, Muvonix (35 emplois environ). Un CCE (comité central d'entreprise) est prévu à la fin du mois pour finaliser cette cession. D'ici là, la Délégation générale pour l'armement, qui a été sollicitée par Thales et qui est en train d'étudier le dossier, aura donné son feu vert ou pas. Le comité d'entreprise de Thales Laser Diodes a de son côté sollicité une expertise à un cabinet d'audit sur les conséquences d'une éventuelle cession de l'entreprise. "En dépit des pertes de Thales Laser Diodes, ce dossier pose la question du maintien ou pas d'une technologie en France et au-delà de la stratégie de Thales sur le maintien des compétences", souligne un proche du dossier. Michel Cabirol

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.