L'attractivité de la recherche gravement diminuée

 |   |  125  mots
L'attractivité des carrières de la recherche a " gravement diminué dans notre pays ", a dénoncé hier, dans un rapport, le président de l'Académie des sciences, Jules Hoffmann, qui estime nécessaire un effort sur les " rémunérations " et " l'environnement de travail ". Dans ce rapport, remis à la ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Valérie Pécresse, M. Hoffmann souligne que cette chute de l'attractivité, observée " au cours des dernières décennies ", " vaut pour les chercheurs des grands organismes publics de recherche comme pour les enseignants-chercheurs de nos universités ". " Ce problème a d'abord concerné surtout les sciences du vivant et touche désormais toutes les disciplines, y compris les mathématiques et la physique ", affirme-t-il.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :