Lagarde met la pression sur la BCE

1 mn

La ministre française de l'Économie et des Finances, Christine Lagarde, a de nouveau appelé samedi la Banque centrale européenne (BCE) à prendre en compte la croissance lorsqu'elle fixe ses taux d'intérêt, face au risque de fort ralentissement de l'activité. " Il faut envisager la politique monétaire en regardant la croissance et pas seulement la stabilité des prix ", a-t-elle déclaré lors du forum économique mondial de Davos. " Cette idée est exprimée dans toute l'Europe, pas seulement en France ", a dit la ministre.Également présent dans la station suisse, le président de la Banque centrale européenne, Jean-Claude Trichet, avait répété jeudi que la lutte contre l'inflation devait rester le seul objectif de l'institution. Cette position a été vigoureusement critiquée, notamment de la part de responsables français. " Nous avons une monnaie très forte. Notre compétitivité va être mise sous pression ", a ajouté la ministre. Interrogée sur le peu d'écho que trouve en Allemagne l'idée d'une prise en compte de la croissance dans la politique monétaire de la BCE, Christine Lagarde a estimé que " la question des taux de change commence à être un problème " en Allemagne, dont l'économie dépend beaucoup des exportations.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.