L'écart entre inflation mesurée et inflation perçue perdure

 |   |  319  mots
Le malaise devrait perdurer. En 2007, les prix à la consommation ont progressé en moyenne de 1,5 % entre 2006 et 2007. Or, parce que cette moyenne gomme les variations très nettes des prix de certains produits, la polémique sur le niveau de pouvoir d'achat des ménages a progressivement enflé en 2007, l'opinion publique s'émouvant de l'écart grandissant entre l'inflation mesurée et l'inflation perçue.Si, d'un côté, les prix de la quasi- totalité des produits alimentaires ont progressé en 2007 - + 2 % pour le pain, + 2,3 % pour le lait, + 5,2 % pour le poulet -, certains produits, notamment électroniques, ont vu leurs tarifs reculer. C'est notamment le cas des appareils électroménagers et des produits liés aux loisirs et à la culture, respectivement en baisse de 1,7 %. Le prix des équipements audiovisuels a par exemple chuté de 11,6 %. Les médicaments et autres produits pharmaceutiques affichent également des tarifs en baisse sur la période (- 1,8 %).POLEMIQUENée en 2000 avec le passage à l'euro, accentuée en 2005 avec la flambée progressive des matières premières, notamment énergétiques, consécutive à l'incroyable appétit des pays émergents, cette polémique sur la cherté du coût de la vie a enflé depuis le printemps dernier, le thème du pouvoir d'achat des Français ayant concentré l'essentiel des débats économiques au cours de l'élection présidentielle. Compte tenu des tensions inflationnistes actuelles et de la modération salariale attendue, le débat sur l'évolution réelle du pouvoir d'achat des Français risque de se poursuivre en 2008, l'indice des prix à la consommation calculé (IPC) par l'Insee concentrant toutes les critiques.Pour mettre un terme à cette polémique, un récent rapport du Conseil d'analyse économique sur la mesure du pouvoir d'achat, rédigé par les économiques Robert Rochefort et Philippe Moati, propose la construction d'indices complémentaires à l'IPC permettant une mesure moins restrictive de l'évolution du coût de la vie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :