Le gouvernement accusé d'appliquer un plan de rigueur

Après plus de neuf heures de négociation, Éric Woerth a proposé une rallonge sur le point d'indice, qui sert de base de calcul aux salaires des fonctionnaires, de 0,3 % au 1 er octobre, en plus de l'augmentation de 0,5 % au 1 er mars annoncé avant la réunion. Le point d'indice serait donc revalorisé de 0,8 % en 2008. Le ministre de la Fonction publique a également octroyé entre un et quatre points d'indice supplémentaires aux agents de la catégorie C - la plus basse - qui représentent 49 % des 5,2 millions de fonctionnaires. Il a laissé aux syndicats jusqu'à mercredi soir pour se prononcer sur un protocole d'accord incluant d'autres volets comme la monétisation des jours de RTT, des mesures sociales sur le logement ou la mise en place d'un mécanisme de garantie individuelle du pouvoir d'achat.UN DEMI-MILLIARD D'EUROS DE REVALORISATIONLes propositions salariales du gouvernement ont laissé, comme prévu, les syndicats sur leur faim. 0,8 % de hausse générale des traitements des fonctionnaires, alors que l'inflation prévue en 2008 s'élève à 1,6 %, le compte n'y est pas, ont estimé d'une voix unanime les huit fédérations syndicales. Pour le gouvernement, la situation des finances publiques ne permet pas d'aller plus loin. Les experts gouvernementaux font remarquer qu'une augmentation de 1 % du point d'indice représente, en année pleine, plus de 1,5 milliard d'euros pour l'ensemble des trois fonctions publiques - État, territoriale et hospitalière - dont 800 millions pour la seule fonction publique d'État. Les deux revalorisations proposées (0,5 % au 1er mars, puis 0,3 % au 1er octobre) vont donc coûter près d'un demi-milliard d'euros au budget de l'État. Une aumône pour les syndicats. Affirmant sa " grosse déception ", François Chérèque (CFDT) demande au gouvernement d'arrêter les " discours contradictoires " et de dire clairement aux fonctionnaires : " On fait une politique de rigueur "...

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.