L'Europe et l'Asie, priorités du Quai d'Orsay

L'Europe sera en 1996 la priorité de la politique étrangère de la France, a déclaré hier à Paris le ministre des Affaires étrangères, Hervé de Charette. Cette année « sera une année forte pour l'Europe », avec le lancement de la conférence de révision des institutions européennes, le « grand débat financier » dans la perspective de la monnaie unique en 1999 et « l'organisation progressive » de l'élargissement de l'Union européenne à l'est et au sud, a-t-il affirmé. « C'est là que s'exprime le plus directement notre capacité d'influence, notre aptitude à changer le cours des choses. C'est là aussi que s'exprime l'intensité la plus grande de nos échanges [...] C'est donc là le premier cercle de notre action et de notre diplomatie », a souligné le ministre. Hervé de Charette a également voulu élargir le champ traditionnel de la diplomatie française à l'Asie, considérée comme « la nouvelle frontière » de l'action extérieure de la France. « En 1996, nous mettrons cet objectif en oeuvre », notamment lors de la conférence Europe-Asie début mars à Bangkok, a-t-il souligné.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.