Un Ecofin sous le signe du pétrole et de la finance

 |  | 198 mots
Christine Lagarde préside aujourd'hui son premier conseil Ecofin. Les ministres de l'Économie et des Finances des 27 États membres de l'Union européenne, la Commission ainsi que la BCE ont un ordre du jour chargé. Outre l'adoption de l'euro par la Slovaquie, deux sujets prioritaires seront examinés, à savoir le pétrole et les marchés financiers. Sur les réponses à apporter à la flambée du pétrole, la France espère avancer sur la question de la transparence des stocks pétroliers en Europe en poussant l'idée d'une publication hebdomadaire des niveaux des stocks commerciaux. " Plus de transparence, plus de régularité sur cette question des stocks ne peut être que favorable au fonctionnement du marché et éviter une volatilité trop élevée ", explique-t-on dans l'entourage de la ministre où l'on précise que ce débat existe entre Européens depuis au moins 2005. Les réticences de certains États membres sont également partagées par les compagnies pétrolières.Le deuxième dossier prioritaire est celui de la transparence des marchés financiers. Tournant le dos à l'autorégulation, Paris veut pousser l'idée d'un enregistrement des agences de notation au niveau européen.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :