La crainte de la récession hante le Royaume-Uni

1 mn

L'inflation a bondi d'un point de pourcentage au-dessus du plafond officiel de la Banque d'Angleterre à 3,3 % en mai, son plus haut score en onze ans. La semaine passée, l'enquête des directeurs d'achats a montré que l'activité dans l'industrie, les services et la construction s'est contractée en juin. Une donnée confirmée par l'office des statistiques nationales (ONS) pour qui la production industrielle a reculé de 0,8 % en mai et de 1,6 % sur un an, sa plus forte baisse depuis décembre 2005. Conséquence logique de ces mauvaises nouvelles, la confiance des consommateurs a plongé le mois dernier à son plus bas niveau depuis au moins quatre ans, cela d'autant plus que l'immobilier chute et que le crédit se renchérit. " La forte contraction de la production industrielle [...] renforce les craintes d'aggravation du retournement en cours de l'économie ", a prévenu Howard Archer, chef économiste du cabinet Global Insight. Hans-Günter Redeker (BNP Paribas) est encore plus affirmatif : " L'économie du Royaume-Uni va vers la récession, et la livre va encore chuter. "LE DEFICIT COMMERCIAL GONFLEComble de malchance pour le Premier ministre, Gordon Brown, à qui la Grande-Bretagne doit des années de prospérité lorsqu'il était chancelier de l'Échiquier, l'accès de faiblesse de la devise britannique n'a pu empêcher la dégradation du commerce extérieur. Malgré le recul de 5 % de la livre depuis le début de l'année contre les devises des principaux partenaires commerciaux du Royaume-Uni, le déficit commercial s'est creusé de 7,5 milliards de livres (15 milliards de dollars) en mai, autant qu'en avril.Pris en étau entre le ralentissement et la poussée inflationniste, le gouverneur de la Banque d'Angleterre, Mervyn King, doit prendre aujourd'hui une décision cornélienne sur les taux. La plupart des prévisionnistes tablent sur un maintien du principal taux à 5 %.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.