Diatex tisse sa toile hors de France

 |   |  187  mots
hône-Alpes/compositesLes ailerons et le nez de l'Airbus A380, le réservoir d'Ariane 5, les coques et les ponts des voiliers et bateaux à moteurs? Les matériaux composites de Diatex (Rhône), spécialisée dans les textiles techniques, sont désormais des éléments à part entière des équipements high-tech de l'aéronautique, du spatial ou du nautisme. Ces composites constituent aujourd'hui la majorité (66 %) du chiffre d'affaires de la PME, qui a démarré en 1986 avec la fabrication de filets de protection agricole. L'agrotextile associé au bâtiment représentent encore 13 % environ de son activité, aux côtés des textiles à usage technique dans l'industrie-sécurité et l'aéronautique légère (21 %).Diatex a réalisé en 2008 un chiffre d'affaires de 11,6 millions d'euros (+ 17,5 %, près de 20 millions d'euros en consolidé). Au total, l'entreprise emploie une centaine de personnes. Aujourd'hui, la PME exporte ses composites partout (Asie, États-Unis, Brésil, UE) et ne cesse de gagner des parts de marché. L'export est ainsi passé de 42 % en 2007 à 60 % prévus en 2009. « La Chine et l'Inde constituent notre première destination », précise le PDG-fondateur, Philippe Gouthez. C. F., à Lyo

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :