Le chinois SAIC se tourne vers Delphi

 |   |  104  mots
Hybride. L'un des plus gros constructeurs automobiles publics chinois, SAIC, va s'appuyer sur la compétence américaine pour construire son nouveau véhicule hybride, qui pourrait être commercialisé dès l'an prochain en Chine. SAIC s'adjoindra la technologie de A123 Systems (pour la fabrication des batteries au lithium), de même qu'il fera appel au sous-traitant Delphi pour des pièces détachées. Le type d'hybride qui sera construit fonctionnera principalement à l'essence, le moteur électrique ne servant que d'appui. La stratégie de SAIC s'inscrit en tout cas dans celle du gouvernement : elle vise à encourager les constructeurs à passer du tout-essence à l'hybride à l'avenir.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :