La compétition nucléaire s'accélère à Abu Dhabi

 |   |  329  mots
énergieLa compétition pour fournir à Abu Dhabi les premières centrales nucléaires construites dans un pays du Golfe entre dans sa dernière ligne droite. C'est aujourd'hui la date limite pour la remise des offres. Après l'élimination de Toshiba-Westinghouse, restent en lice trois consortiums : le groupement français associant Areva à GDF-Suez et Total, l'américain General Electric lié dans le nucléaire à Hitachi, et le coréen Kepco travaillant notamment avec son compatriote Hyundai. La décision finale est attendue pour le 16 septembre, même si beaucoup d'observateurs s'accordent à trouver ce délai très court.Abu Dhabi redouble décidément d'appétit. Selon une source proche, l'émirat envisagerait finalement de construire dix réacteurs : deux tout de suite, deux autres à suivre et six supplémentaires à terme. Il aurait informé l'Agence internationale de l'énergie atomique de son intention de démarrer la première centrale dès 2015, et non 2017 comme évoqué jusqu'ici. Un budget de 41 milliards de dollars est cité dans la presse locale.coup de pouce de l'élyséeLe gouvernement français continue à s'activer sur ce dossier. Après avoir demandé à EDF de jeter son poids de premier exploitant nucléaire mondial dans la balance en s'associant, sous une forme ou une autre, à l'offre des Français, l'Élysée aurait donné un dernier coup de pouce en appuyant la candidature d'Abu Dhabi pour le futur Institut international pour les énergies renouvelables (Irena). En face des Français, conseillés par la banque HSBC, la concurrence est rude. Les Coréens n'ont jamais construit de réacteur en dehors de leurs frontières mais affichent des prix très compétitifs. Un accord de coopération nucléaire a été signé le 22 juin entre les émirats et la Corée du Sud. Les Américains, eux, bénéficient de la présence massive de leurs compatriotes dans les instances de contrôle en cours de constitution sur place. Marie-Caroline Lopez

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :