Les utilisateurs du Kindle se rebellent

Les plates excuses du patron et fondateur d'Amazon, Jeff Bezos, n'ont pas apaisé la polémique sur le lecteur de livre électronique, le Kindle. Un lycéen américain a pris le parti d'assigner en justice la firme de Seattle, qu'il accuse non seulement d'avoir supprimé un livre électronique qu'il avait acheté pour son lecteur Kindle, mais par la même occasion d'avoir supprimé ses notes scolaires... Les avocats du lycéen ont par ailleurs fait une demande en recours collectif, qui pourrait inciter d'autres utilisateurs mécontents a rejoindre le plaignant, sous réserve que la justice américaine juge la procédure recevable dans ce dossier.Selon la plainte, Amazon n'aurait jamais révélé aux consommateurs qu'il « avait la capacité technologique et le droit de supprimer à distance du contenu numérique acheté dans la boutique Kindle ». Plus tôt dans le mois, le géant américain avait provoqué un véritable tollé auprès de ses clients en effaçant à distance et sans avertissement de leurs Kindle deux romans de George Orwell, « la Ferme des animaux » et « 1984 », sous prétexte que les éditions électroniques étaient piratées. C. B.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.