The Moscow Times  : RosUkrEnergo propose un nouveau consortium

 |   |  148  mots
Dmitry Fritash, un homme d'affaires ukrainien qui contrôle 45 % de RosUkrEnergo, propose la création d'un nouveau joint-venture incluant des entreprises européennes comme l'allemand E.ON ou le français GDF. RosUkrEnergo, un joint-venture avec Gazprom, disposait depuis 2006 du monopole sur la vente de gaz russe en Ukraine. L'Ukraine, qui s'est longuement opposée à la Russie sur le prix de vente du gaz, avait exigé l'éviction de l'intermédiaire avant de signer un accord avec Gazprom. Le nouveau consortium serait contrôlé à part égale par l'Europe, les États-Unis et la Russie.Tata Capital, le bras financier du groupe indien Tata, veut se lancer dans les prêts immobiliers. « Nous avons déposé notre demande auprès de la National Housing Bank, a expliqué le patron de Tata Capital, Praveen P. Kadle. Si nous obtenons le feu vert, nous lancerons notre activité de prêts en mars. »

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :