La monnaie unique aiguise l'appétit des Scandinaves

 |   |  324  mots
L'euro serait-il en odeur de sainteté en Scandinavie, longtemps jalouse de son indépendance monétaire ? Oui, si l'on en croit Hanna Abrahamsson, 28 ans, employée d'une boutique de décoration d'intérieur à Stockholm. « Nous avons eu des clients qui souhaitaient payer en euros et c'était un peu déroutant. Mais il est certain que l'euro faciliterait le commerce. »Pour les habitants d'Höganäs, une petite commune du sud de la Suède, la devise européenne est d'ores et déjà une réalité sonnante et trébuchante. « Nous recevons beaucoup de touristes l'été, d'Allemagne, de Belgique et des Pays-Bas : depuis le 1er janvier, nous leur rendons service en autorisant l'euro », explique Peter Kovács, le maire de la ville, qui souhaite que sa décision soit aussi interprétée comme un signal fort en faveur de la monnaie unique.StabilitéAnders Borg, le ministre des Finances suédois, est plus nuancé. « L'euro aurait apporté une plus grande stabilité à notre système financier mais, d'un autre côté, les conditions n'auraient pas été aussi favorables pour nos exportations », déclare-t-il à « La Tribune ». À l'avenir, il ne doute cependant pas que la Suède rejoigne la zone euro. « Cela améliorera nos perspectives de croissance et nous fournira des bases solides pour le commerce suédois. » Mais la majorité des Suédois étant toujours opposée à la devise européenne, M. Borg indique qu'un nouveau référendum n'est pas d'actualité.Au Danemark, la classe politique, effrayée par la déroute de l'économie islandaise, pousse aussi les feux de l'euro. « En cas de crise, les petites économies sont plus vulnérables, leurs devises étant sujettes à la spéculation, explique Ian Manners, de l'Institut danois des études internationales. C'est pourquoi les responsables politiques danois songent aujourd'hui à une adhésion au système monétaire européen. » Sébastien Buffet, à Stockholm un nouveau référendum n'est pas d'actualité.exergue colfine

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :