Des sociétés de gestion redécouvrent les actifs décotés

La crise financière a entraîné la baisse de l'ensemble des classes d'actifs. De nombreux titres ont été malmenés et se retrouvent aujourd'hui sous-évalués. Certains gérants comptent bien profiter des décotes constatées en investissant sur ces actifs ou en créant des produits. Quelques sociétés de gestion proposent donc, ou s'apprêtent à le faire, des fonds d'actifs décotés permettant à leurs clients de profiter des rebonds. Pour Mirela Agache, responsable de la gestion diversifiée et de la multigestion chez Oddo Asset Management et gérante du fonds Oddo Opportunités, « le but était de proposer un produit diversifié dont la sélection repose sur des actifs qui ont surréagi par rapport aux évolutions de march頻. Chez East Capital, qui commercialisera prochainement un fonds d'opportunités sur les actions d'Europe de l'Est et de Russie, « l'objectif est d'investir dans des sociétés dont la valorisation actuelle n'est pas représentative de la valeur réelle des actifs, soit en raison de marché, soit en raison de situations propres aux actionnaires », explique Jacob Grapengiesser, gérant du fonds East Capital Special Opportunities Fund.une « approche activiste »Dans ces deux exemples, ce sont les valeurs décotées qui sont recherchées, le but étant d'accompagner ces titres dans leur revalorisation. Par conséquent, pour ces deux produits, l'horizon de placement est d'environ quatre ou cinq ans, le fonds d'East Capital étant d'ailleurs fermé aux souscriptions pendant cette période et le fonds d'Oddo est commercialisé jusqu'au 31 juillet. Ce type de produits s'adresse donc à des investisseurs avertis prêts à bloquer leurs mises quelques années en espérant un retour à meilleure fortune. Mais la ressemblance entre les deux fonds s'arrête là. Chez Oddo, le fonds investira dans toutes les classes d'actifs (actions, crédits, obligations). « Nous partons du principe que toutes les classes d'actifs ne bénéficieront pas d'une reprise au même rythme et en même temps. Ainsi, nous pourrons bénéficier des différents cycles successifs », estime Mirela Agache. Chez East Capital, la logique d'investissement est différente puisque seules les actions sont visées. « Notre portefeuille sera assez concentré et détiendra aussi des petites et moyennes capitalisations dans lesquelles nous pouvons, si nous le souhaitons, avoir un siège au conseil d'administration », souligne Jacob Grapengiesser.Mais ces nouvelles cibles d'investissement sont-elles vraiment des opportunités ou sont-elles un effet de mode ? Ce type de stratégie est très proche de la gestion dite « value ». Mais pour Mirela Agache, « la gestion ?value? est la recherche de titres dont la valorisation est moins chère que la moyenne de son secteur. Notre fonds cherche plutôt des actifs qui ont été fortement décotés par la crise mais qui en temps normal auraient une valorisation simplement sans décote ». De même, chez East Capital on s'en défend en mettant en avant que « les deux stratégies portent sur des valeurs décotées, mais dans le cas du fonds Special Opportunities, il y a une approche activiste importante dans la démarche d'investissement et le choix des valeurs ». MARIANNE LAGRANGE
Replay - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.