Manitou  : la famille Braud passe la main

manutentionCrise oblige, la famille Braud, propriétaire de 62 % du capital, vient de se résoudre à lâcher la direction opérationnelle du fabricant de chariots élévateurs Manitou, tout en gardant la main sur les orientations stratégiques. D'ici à l'été, la société, dont le conseil de surveillance est présidé par Marcel Braud, et le directoire par son fils Marcel-Claude, sera dotée d'un conseil d'administration et d'un comité exécutif. Marcel Braud présidera le premier, tandis que le pilotage du second vient d'être confié à Jean-Christophe Giroux (ex-PDG d'Alcatel Lucent France).chômage technique Charge à lui de donner « un nouveau souffle » au groupe toujours confronté à une chute des commandes de 75 %, entraînant le maintien du chômage technique jusqu'en septembre (2 à 3 jours par semaine) et un deuxième plan de départ volontaire de 120 personnes. « Si le marché n'a pas repris, la situation et l'endettement du groupe sont maîtrisés », assure Bruno Fy, directeur général. « Malgré ces difficultés, l'entreprise est toujours vivante », souligne Jean-Christophe Giroux qui, outre la consolidation financière, s'est fixé deux priorités : renforcer l'internationalisation en intégrant davantage l'américain Gehl racheté fin 2008 et la filiale italienne MCI « afin de gagner en clart頻 pour conquérir de nouveaux marchés ; et développer les partenariats commerciaux et industriels, à l'instar de celui qui lie le groupe d'Ancenis au japonais Toyota. De quoi rassurer les actionnaires réunis en assemblée générale aujourd'hui et privés de dividendes pour la première fois.F. P., à Nante

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.