Espoirs en berne à Mexico

« La crise a tué mon rêve américain. J'espère que la victoire d'Obama changera la donne », confie Carlos Montero, Mexicain de 27 ans, rentré au pays après avoir perdu son emploi de maçon en Californie. Comme lui, une majorité de ses compatriotes voteraient de préférence pour Obama. « Avec 42 millions de Latinos aux États-Unis, dont les deux tiers d'origine mexicaine, le pays se passionne pour ces élections. Ici, on souhaite un président capable de doper l'emploi », analyse le sociologue Rodolfo Tuiran. Victime de la récession américaine, la croissance mexicaine a été revue à la baisse (2 % en 2008). Sans compter la chute de 12 % des transferts de fonds des émigrés, seconde source de devises après le pétrole. Logique : 750.000 Mexicains ont perdu leur emploi aux États-Unis cette année, tandis que deux à trois millions pourraient revenir au pays, selon la Commission économique pour l'Amérique latine et les Caraïbes (Cépal). régularisationL'image du voisin américain s'est détériorée. Éclipsée par le 11-Septembre, la grande réforme migratoire, promise par Bush, n'a débouché que sur la construction d'un mur à la frontière. « De quoi entamer la popularité du républicain John McCain au profit de son adversaire démocrate », explique Bernardo Bolmedo. Mais pour ce professeur de science politique à l'université du Mexique (Unam), « McCain comme Obama voudront garder le contrôle sur le pays et sa main-d'?uvre bon march頻. Le candidat républicain a pourtant été le promoteur du projet de régularisation des 12 millions de clandestins, bloqué en 2006 par l'aile la plus conservatrice de son parti. Quant à Barack Obama, il semble changer son fusil d'épaule face à des syndicats opposés à cette initiative, après avoir lui aussi voté en faveur de la construction du mur frontalier. Frédéric Saliba, à Mexico

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.