« Quand elle mourra, j'irai faire la fête. » Kenny Flemming ...

« Quand elle mourra, j'irai faire la fête. » Kenny Flemming n'a rien d'un révolutionnaire, mais la haine que lui inspire Margaret Thatcher n'a pas diminué avec le temps. Cet écossais n'avait que 13 ans quand, le 4 mai 1979, la Dame de fer s'installe au 10 Downing Street au lendemain de la victoire électorale du Parti conservateur. Aux yeux de cet organisateur de réception, l'ancienne Première ministre est l'incarnation du mal : « Elle a fermé des industries entières simplement par méchanceté. » Alors qu'elle a quitté le pouvoir voici presque vingt ans, Margaret Thatcher provoque encore des passions profondes un peu partout au Royaume-Uni. Certains n'hésitent pas à enterrer avant l'heure cette femme aujourd'hui âgée de 83 ans. Une pièce de théâtre intitulée « la Mort de Margaret Thatcher » a rencontré un bon succès auprès des critiques lors de sa sortie l'an dernier. Tom Green son auteur y raconte le périple d'un homme qui descend à pied du nord de l'Angleterre pour cracher sur la tombe de l'ancienne locataire du 10 Downing Street. à son passage, des milliers d'autres Britanniques lui emboîtent le pas, pour un immense crachat collectif. « Pour ma génération, elle a dominé la vie politique pendant si longtemps, et elle a tant divisé : les gens ont des sentiments très forts pour ou contre elle », explique Tom Green. « Maggie's End », autre pièce de théâtre récente, met en scène avec un plaisir évident la mort de la Dame de fer. L'annonce du décès survient au beau milieu de l'orgasme d'un couple. L'?uvre est dans la droite ligne du fameux « Margaret on the Guillotine » du chanteur Morrissey, écrit en 1988.Pour ses ennemis de toujours, l'heure de la revanche a sonné. Dans une longue tribune publiée par le « Guardian », Germaine Greer, universitaire et figure de proue du féminisme, se félicite de ce retournement de l'histoire : « Il n'est que justice, de la plus poétique sorte, que Thatcher représente désormais l'empire des méchants et que le thatchérisme soit un gros mot. » E. A.Les caricatures publiées dans cette page font partie d'une exposition présentée au Cartoon Museum de Londres jusqu'au 26 juillet. Plus d'informations disponibles sur Internet : www.cartoonmuseum.org

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.