deux mouvements en pointe

à droite, Libertas, hostile à l'intégration européenne, est parvenu à coaliser des listes dans les 27 États de l'Union contre l'« Europe de Bruxelles ». L'extrême gauche, au nom d'une « autre Europe » très éloignée du projet communautaire, s'apprête à faire une entrée en force à la faveur d'une crise dont la social-démocratie peine à tirer parti.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.