La force européenne antipiraterie se renforce

 |   |  105  mots
Atalanta. La frégate grecque du nom de « Nikoforos Fokas » est venue renforcer, le 3 mai, l'opération européenne Eunavfor Atalanta, dédiée à la lutte contre la piraterie dans le golfe d'Aden et à la protection de l'aide humanitaire. Cette dernière, créée le 3 décembre, rassemble désormais onze navires et quatre avions patrouilleurs. La flotte comprend ainsi quatre navires allemands, trois français (dont un patrouilleur près des Seychelles), deux espagnols, un italien et la frégate grecque. Trois navires suédois doivent être rapidement opérationnels. Le coût de ce dispositif est estimé à plus de 230 millions d'euros par an.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :