La SNCM entre dans une nouvelle ère

 |   |  425  mots
2008 restera comme une année charnière pour la SNCM, celle de l'achèvement de la reprise en main par Veolia et du retour à l'équilibre. La compagnie, qui dessert par bateaux la Corse, l'Algérie et la Tunisie, avait perdu 27 millions d'euros en 2007. Elle devrait afficher un chiffre d'affaires de 305 millions d'euros en 2008, contre 301 millions en 2007. « Nous sommes en phase avec notre prévisionnel », souligne le président du directoire, Gérard Couturier. « Nous visons à terme un résultat positif de 15 millions d'euros. Nous ne l'atteindrons peut-être pas en 2009 car la météo est mauvaise, mais nous tendrons vers ce chiffre. »Pour ce qui concerne le capital, comme prévu, Butler a vendu à Veolia sa part de 38 %. Dans la foulée, le personnel a acquis 9 % des parts de la société. « Un salarié sur deux de la SNCM est actionnaire de la compagnie », se félicite Gérard Couturier.Le plan de redressement a été appliqué en 2008, avec un an de retard en raison de la guerre juridique qui a opposé la SNCM à Corsica Ferries. 80 % des 400 suppressions de postes (équivalents temps plein) sont aujourd'hui effectives, générant une économie de plus de 12 millions d'euros. La SNCM compte actuellement 2.040 salariés. Ces réductions d'effectifs ont été conduites dans un climat social apaisé, assure la direction : alors que la SNCM subissait 50 à 70 jours de grève par an durant les années qui ont précédé sa privatisation, elle affiche depuis 2006 une moyenne annuelle de 6 jours de blocage.parts de marchéSeul bémol, elle continue de perdre des parts de marché sur Corsica Ferries. Elle passe de 1,21 million de passagers en 2007 à 1,13 million en 2008. Vers la Corse, la progression est là, avec 852.000 voyageurs embarqués l'an dernier contre 844.000 en 2007 (hors Sardaigne), mais l'objectif d'un million de passagers annoncé début 2008 n'est pas atteint. Et la compagnie souffre sur le Maghreb. Dans un marché qui se contracte, de ? 20 % vers l'Algérie et de ? 2 % vers la Tunisie, la SNCM recule de 26 % vers la première destination, mais progresse de 1 % sur la Tunisie.2009 s'annonce sous de meilleurs auspices car la compagnie augmente son offre sur la Corse de 8 %. Elle a acquis pour 75 millions d'euros un cargo mixte (transport de passagers et de fret) qui sera mis en service sous le nom de « Jean-Nicoli » en mars prochain, en remplacement du « Monte-Cinto ». Il permettra de tripler l'offre de sièges sur la ligne Porto-Vecchio-Marseille. D'ici à la fin de l'année, la SNCM devrait également passer commande d'un navire neuf, probablement un cargo mixte.Gérard Tur, à Marseille

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :