La Suède se prépare à prendre la tête de l'Union

 |   |  343  mots
« Nous sommes très favorables à l'entrée de la Turquie dans l'UE », affirme Gunnar Lund, l'ambassadeur suédois à Paris. La présidence suédoise de l'Union européenne, qui succédera à celle de la République tchèque, va-t-elle relancer le débat ? Si Stockholm n'a pas de plan précis en tête, le ministre des Affaires étrangères Carl Bildt a rappelé fin avril son soutien aux autorités turques lors d'une visite à Ankara, les exhortant à trouver rapidement une solution à la question de Chypre.conseil de surveillance C'est toutefois l'économie qui occupera d'abord les esprits des eurocrates scandinaves. La Suède entend jeter les bases d'un système européen de contrôle des institutions financières avant le prochain sommet du G20 en septembre à New York, en s'inspirant du rapport de la commission de Jacques de la Rosière, publié en mars. Ce document préconise la création d'un conseil de surveillance présidé par la Banque centrale européenne, doublé d'une coopération renforcée entre les organes nationaux existants.L'après-crise figurera également en bonne place au programme de la présidence suédoise. « La crise a alourdi les déficits budgétaires des États membres, explique Anders Borg, ministre des Finances. Il faut penser dès maintenant à retourner dans les limites du pacte de stabilité, sans quoi la prochaine récession sera beaucoup plus grave. » Des sujets que la Suède connaît bien : selon les prévisions du ministère des Finances publiées début avril, le PIB du pays devrait diminuer de 4,2 % en 2009. Résultat, Stockholm, qui affichait en 2008 un excédent budgétaire de 2,5 %, table sur un déficit de 2,7 % du PIB cette année. L'environnement enfin trouvera sa place dans l'agenda, avec la tenue à Copenhague en décembre d'une conférence des Nations unies sur le climat, prévue pour réaffirmer les objectifs de Kyoto. Les chantiers proposés par la future présidence suédoise pourraient toutefois être ralentis par l'installation du nouveau Parlement européen. Claire FallouAFP

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :