Total s'allie au chinois CNPC au Venezuela

 |  | 155 mots
Lecture 1 min.
Le groupe pétrolier français Total et son homologue public chinois China National Petroleum Corporation (CNPC) veulent présenter une offre commune lors de la mise aux enchères de deux permis d'exploitation pétrolière au Venezuela, au lieu d'un seul comme prévu. Les permis, situés dans la région de Carabobo, sont parmi les sept mis aux enchères par le Venezuela et représentent officiellement un potentiel de 272 millions de barils. Pour Caracas, il s'agit de prélever sur les entreprises étrangères des ressources lui permettant d'étendre sa propriété des champs pétrolifères et de réduire sa dépendance vis-à-vis des États-Unis. L'opérateur d'État Petroleos prélève au moins 60 % sur chaque permis. L'offre sino-française s'élève entre 7 et 10 milliards de dollars pour un seul des deux blocs, le coût pour les deux n'étant pas encore connu.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :