France Télécom empêtré dans le dossier égyptien

 |   |  231  mots
Le dossier MobiNil se complique pour France Télécome;lécom. Suite à une sentence de la cour d'arbitrage de la Chambre de commerce internationale, l'opérateur français s'apprête à prendre le contrôle du numéro un égyptien du mobile, en rachetant à Orascom Telecom les 28,75 % que ce dernier possède dans la société mère, pour 530 millions d'euros. Or le magnat Naguib Sawiris, qui contrôle Orascom, entend se faire racheter aussi les 20 % qu'il détient dans l'entité cotée ECMS, au même prix, soit 273,26 livres égyptiennes par action, ce qui lui rapporterait au total 1,28 milliard d'euros. Pour France Télécome;lécom, la sentence ne l'oblige pas à lancer d'OPA. Mais l'autorité de marché égyptienne (CMA) n'est pas d'accord?: elle a rejeté hier le projet d'OPA de France Télécome;lécom, autour de 200 livres, soit une prime de 33 % par rapport au dernier cours, car le prix diffère de celui arrêté par la sentence. Une OPA à 200 livres L'action de l'opérateur égyptien, connu sous la marque MobiNil, a flambé de 20 % hier, à 180 livres. France Télécome;lécom n'envisage pas de déposer une nouvelle offre. Une OPA à 200 livres sur les 49 % du capital qu'il n'a pas lui coûterait 1,3 milliard d'euros, en plus des 530 millions dus à Orascom. Pour satisfaire la CMA et Sawiris, il lui faudrait débourser 480 millions de plus... D. C.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :