Sony-Ericsson planche sur un téléphone recyclable

 |  | 251 mots
Lecture 1 min.
Comme beaucoup d'entreprises de high-tech, Sony-Ericsson affiche sa volonté de mener une politique industrielle en phase avec le respect de l'environnement. Dans les locaux flambant neufs de son centre de recherche de Lund en Suède, ingénieurs et designers du fabricant de téléphones portables rivalisent d'imagination pour limiter l'impact environnemental de leurs produits. L'aspect le plus impressionnant de cette politique volontariste a été la présentation du projet Greenheart : la conception et la fabrication d'un téléphone portable composé de matériaux recyclés et recyclables. Ainsi, par exemple, la coque est composée de biomatériaux ou les touches du clavier sont réalisées à partir de plastiques de bouteilles recyclées. Côté packaging, l'emballage est réduit à sa plus simple expression : un matériau entièrement décomposable. De plus, le manuel d'utilisation est complètement dématérialisé. Enfin, le chargeur comprend un interrupteur qui lui évite de chauffer quand la batterie du téléphone est pleine ou quand le mobile a été débranché mais que le chargeur est resté dans la prise électrique. Une démonstration d'un savoir-faire certain qui pourrait déboucher un jour sur une commercialisation... si le prix de vente reste raisonnable. La politique verte du constructeur nippo-suédois est complétée par une campagne de recyclage de ses vieux modèles. Elle implique notamment la multiplication des bacs de récupération des appareils usagés dans tous les pays où Sony-Ericsson vend ses mobiles.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :