Brown très contesté après sa défaite aux européennes

Le Premier ministre britannique affrontait hier soir la deuxième rébellion en moins d'une semaine au sein de son propre camp. Le successeur de Tony Blair au 10, Downing Street sort très affaibli du scrutin européen, marqué par une déroute historique du Parti travailliste qui n'a obtenu que 15,3 %, un résultat sans précédent depuis 1910. Le Labour se retrouve ainsi devancé par le Parti de l'indépendance (UKip), qui obtient 17,4 %, et est à plus de 13 points derrière les conservateurs (28,6 %). Gordon Brown, qui a remanié son gouvernement après une rude semaine marquée par le départ de six ministres, a appris hier la démission de Jane Kennedy, secrétaire d'État à l'Environnement. À bout de course après douze années de pouvoir, le Parti travailliste est en proie à une grave crise interne. pages 4-5

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.