« L'apport de sensibilités différentes »

Jacques Fournet, directeur général des Laboratoires Théa, n'a pas longtemps réfléchi lorsque Philippe Dulbecco, le président de l'université d'Auvergne (Clermont I) lui a proposé de faire partie de son conseil d'administration. « L'université d'Auvergne a été l'une des premières à devenir autonome et nous avions déjà des liens permanents avec ses facultés de médecine et de pharmacie où nous avons recruté une vingtaine de docteurs », explique Jacques Fournet. Philippe Dulbecco et Henri Chibret, fondateur et PDG de Théa, entretiennent aussi des relations étroites.En tant que huitième laboratoire en ophtalmologie du monde et acteur clé de la région, Théa pouvait aussi difficilement passer à côté de l'opportunité de créer de nouveaux viviers de compétences. « Il faut construire des filières en adéquation avec les pénuries qui s'annoncent dans certains métiers du secteur pharmaceutique. Nous pouvons également aider à la professionnalisation des cursus en sciences humaines et sociales. » Mais ces liens économiques ne sauraient suffire. Siéger dans un conseil d'administration d'université requiert un réel engagement personnel et une fibre particulière. « C'est une façon de se rendre utile et cette fonction m'intéressait », indique Jacques Fournet, diplômé de l'université d'Auvergne depuis 1963 et administrateur de l'université de Reims au début des années 90 en tant que préfet de région. « mixité utile »« J'ai vraiment le sentiment de leur apporter quelque chose. » Et de citer cette séance du conseil de la rentrée 2008?: « Le budget rectificatif représentait 30 % à 40 % du budget global de l'année. Je n'ai pas hésité à leur signifier qu'il ne fallait pas continuer ainsi. » Une « mixité utile » à l'« apport de sensibilités différentes »? à condition que l'apport soit mutuel?: « Il faut connaître le milieu que l'on intègre. Les entreprises aussi ont un effort à faire », plaide-t-il. C. J.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.