Jack Lang, émissaire pour l'« axe du mal » ? ?

 |   |  196  mots
Nicolas sarkozy songe à confier à l'ancien ministre de la Culture une mission diplomatique comportant notamment la question des relations avec la Corée du nord et Cuba. Celle-ci serait directement pilotée par l'élysée. Joint par « la Tribune », Jack Lang affirme ne pas être informé de ce projet. Cet ancien proche de François Mitterrand, qui rappelle que la France est, avec l'Estonie, le seul pays à ne pas reconnaître la Corée du nord, est néanmoins convaincu qu'il existe un certain nombre d'États avec lesquels Paris devrait nouer des relations, tout en conciliant « les exigences de paix et celles de protections de droits ». Il rappelle au passage qu'il a ?uvré en ce sens en se rendant en Syrie à deux ou trois reprises, au cours de ces dernières années. Le député socialiste de Boulogne-sur-Mer a prévu, « à titre personnel », de voyager en Asie début février, au Japon et sans doute en Chine. Entre-temps, il pourrait devenir, à l'occasion du prochain remaniement gouvernemental, l'émissaire pour les pays de l'« axe du mal », selon l'expression de George W. Bush désignant les pays parias de la communauté internationale. E. C.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :