Livre électronique : Amazon accélère

Éric Chalmet,à New YorkLe Kindle est conçu pour disparaître afin que vous puissiez pénétrer dans le monde d'un auteur. » C'est pourtant un produit électronique qu'a dévoilé hier Jeff Bezos, le patron d'Amazon. En l'occurrence, une nouvelle version, très attendue, de son livre électronique. Le directeur général du numéro un mondial de la distribution en ligne a symboliquement choisi The Morgan Library & Museum, l'une des plus belles bibliothèques de New York, pour annoncer que le Kindle 2 serait livré aux États-Unis à partir du 24 février. « Aucune date n'a été arrêtée pour l'international », précise une responsable.Contrairement aux rumeurs qui bruissaient sur la blogosphère, le groupe n'a pas réduit le prix de son livre électronique mais a choisi d'en développer les fonctions afin de l'ancrer sur son créneau haut de gamme. Aux États-Unis, le prix du Kindle 2 demeure donc, pour l'heure, inscrit à 359 dollars (275 euros). Les analystes financiers notent aussi que ce choix permet au groupe de ne pas porter préjudice à son « modèle d'entreprise » d'origine, la vente de livres en ligne.Le Kindle 2 « est simplement plus fin, plus rapide, avec une batterie à la durée de vie plus longue, et capable de contenir des centaines de livres supplémentaires », résume Jeff Bezos. L'appareil, plus léger, dont la résolution de l'écran a été améliorée et la maniabilité facilitée à l'aide de cinq touches distinctes, dispose d'une batterie dont la capacité a été renforcée de 25 % et d'une mémoire sept fois plus puissante. Résultat, le Kindle 2 peut stocker plus de 1.500 livres ? que l'appareil peut pour la première fois lire « à haute voix » ? contre 200 titres pour l'ancienne version.230.000 ouvragesOutre un nombre étoffé de journaux, magazines et blogs accessibles, Amazon.com a développé le catalogue de livres du Kindle 2 à partir duquel 230.000 ouvrages sont téléchargeables « en moins de soixante secondes », indique Bezos, contre 40.000 précédemment. Alors que Sony et Google peinent à faire de l'ombre à Amazon, le responsable ne cache pas son ambition : numériser « tous les livres jamais publiés ». Le groupe étudie aussi des accords pour distribuer le catalogue du Kindle sur d'autres appareils mobiles, dont les téléphones. Afin de muscler la promotion du Kindle 2, Amazon a passé un accord avec Stephen King, qui va publier une nouvelle « UR », exclusivement sur son livre électronique.Amazon.com est avare de chiffres sur le Kindle mais, selon Mark Mahaney, analyste chez Citigroup, le groupe en a écoulé 500.000 exemplaires depuis le lancement de sa première version à la fin 2007. Celle-ci est en rupture de stock depuis novembre, une raréfaction orchestrée, affirment certains analystes, afin d'amplifier les ventes du Kindle 2. Mark Mahaney estime que, en 2010, le Kindle 2 représentera près de 1,2 milliard de dollars de ventes, soit 4 % de l'activité du groupe de Seattle. nLe Kindle 2 peut stocker 1.500 livres et, pour la première fois, les lire à haute voix.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.