Havas et Aegis plombent les résultats de Bolloré

 |   |  274  mots
Le bénéfice net du groupe Bolloréeacute; a été divisé par plus de six en 2008, à 50 millions d'euros. À l'origine de cette dégradation?: des dépréciations passées sur les participations détenues par le groupe français de transport et de médias dans le capital de Havas et d'Aegis, pour des montants respectifs de 209 millions et de 114 millions d'euros. Des montants qui ont contrebalancé la plus-value de 358 millions d'euros réalisée sur la cession de 3,6 % du capital du fabricant français de tubes sans soudure Vallourec, qui figure également dans le portefeuille de participations de Bolloréeacute;.En revanche, le bénéfice opérationnel a progressé de 18 % l'an dernier, à 124 millions d'euros, pour un chiffre d'affaires en hausse de 15 %, à 7,33 milliards. L'envolée de 14 % des résultats des activités de transport, de logistique et de distribution d'énergie, à 316 millions d'euros au total, a compensé le creusement de la perte du pôle « autres activités », passée de 172 millions d'euros en 2007 à 192 millions l'an dernier. Et ce, en raison de la poursuite des coûts de développement de ces « autres activités », à savoir les véhicules, les batteries électriques, les télécommunications et les médias. Cette dernière activité coûte à Bolloréeacute; 80 millions d'euros, bon an mal an. Point positif, les recettes publicitaires des médias pourraient s'élever à 45 millions d'euros en 2009, prédit Bolloréeacute;, contre 24 millions l'an dernier. Le groupe s'estime ainsi en avance sur son budget. Au point d'indiquer que son activité de médias devrait atteindre l'équilibre en 2011, voire avant, au lieu de l'objectif initial de 2012. C. L. et C. B.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :