L'Asie tient son sommet

 |   |  238  mots
Nouvel ordre économique mondial, Corée du Nord, commerce international : les sujets de dialogue ne manqueront pas lors du sommet des dirigeants asiatiques qui commence aujourd'hui et réunit pendant trois jours les dix pays de l'Asean (Asie du Sud-Est), le Japon, la Chine, la Corée et l'Inde, auxquels se joindront l'Australie et la Nouvelle-Zélande. Ce large sommet, qui durera jusqu'à dimanche en présence du secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon et les patrons du Fonds monétaire international, Dominique Strauss-Kahn, et de l'Organisation mondiale du Commerce (OMC), Pascal Lamy, doit se dérouler dans la station balnéaire de Pattaya, au sud de Bangkok.Les pays d'Asie, où se trouvent les principaux pays créanciers de la planète, Chine en tête, veulent participer à l'élaboration de la nouvelle architecture financière internationale envisagée par le G20 début avril. Seule ombre au tableau, les dirigeants thaïlandais, hôtes de la fête, sont très affairés à remettre de l'ordre dans un paysage politique intérieur proche de l'insurrection. Hier, l'ancien Premier ministre Thaksin Shinawatra a appelé ses sympathisants, descendus en masse dans la rue, à « se battre ». L'ancien chef de l'exécutif, chassé du pouvoir en 2006 sur fond de corruption, dénie toute légitimité à l'actuel gouvernement. Laurent ChemineauLes pays d'Asie veulent participer à l'élaboration de la nouvelle architecture financière internationale envisagée par le G20.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :