en bref

Encore une perte colossale pour Fannie MaeL'organisme américain de refinancement hypothécaire Fannie Mae a enregistré une perte de 14,8 milliards de dollars (environ 9,8 milliards d'euros) au deuxième trimestre, après les 23,2 milliards de dollars du premier trimestre. Ces pertes sont dues à la dégradation du marché immobilier américain et aux fortes provisions (18,8 milliards de dollars) liées à la montée des impayés. Pour revenir à une situation nette positive, Fannie Mae a dû solliciter une nouvelle fois le Trésor américain, à hauteur de 10,7 milliards de dollars.Hypo Real Estate enliséHypo Real Estate, spécialisé dans le crédit immobilier, a publié une perte nette de 750 millions d'euros au deuxième trimestre en raison de fortes dépréciations d'actifs. Sur le semestre, ces pertes nettes culminent à 1,13 milliard d'euros. « Nous n'envisageons pas un retour aux bénéfices avant 2012 », selon le patron de la banque, Axel Wieandt. Le groupe allemand a été sévèrement touché par la crise financière et a dû être nationalisé au mois de juin.Blackstone renoue avec les bénéficesLe fonds d'investissement américain Blackstone a enregistré un bénéfice de 173 millions de dollars (121 millions d'euros) au deuxième trimestre, soit une hausse de 73 % par rapport à l'exercice précédent. Après avoir publié une perte de 827,1 millions de dollars au dernier trimestre 2008, Blackstone était resté dans le rouge sur les trois premiers mois de l'année (? 93 millions). Ce retour dans le vert repose notamment sur le rebond des marchés financiers, qui a entraîné une appréciation de son portefeuille d'investissements.Le fonds souverain chinois affiche une perte de 6,7 milliards en 2008À l'occasion de son premier bilan annuel, le China Investment Corp (CIC), qui détient plus de 200 milliards de dollars d'actifs, a annoncé une perte de 6,7 milliards de dollars en 2008 sur son portefeuille d'investissements. Le fonds souverain chinois a indiqué que son retour sur investissement global ? qui s'est élevé à 24 milliards de dollars ? était négatif de 2,1 %, mais qu'il avait cependant « été moins affecté que celui des autres fonds souverains ». Le CIC a placé 4,8 milliards de dollars dans de nouveaux investissements l'an dernier, et a pu éviter « des pertes plus lourdes, car 87,4 % de son portefeuille sont restés en liquidités, en obligations d'État et dans des fonds sur le marché monétaire ». S'agissant de 2009, Lou Jiwei, son président, a également souligné que le CIC « avait suffisamment de liquidités pour saisir des opportunités d'investissements ».Nouveau record du sucre blanc à LondresClôturant une semaine de forte hausse, le sucre blanc coté à Londres a établi un nouveau record vendredi, à 537,30 dollars la tonne en séance. Un niveau jamais constaté depuis le lancement du contrat, en 1983. Selon l'International Sugar Organization, la production indienne devrait être « considérablement inférieure à la demande », estimée à 22,5 millions de tonnes. Selon l'association indienne des sucriers, la production pourrait reculer de 44 %, à 14,7 millions de tonnes. Le déficit global risque d'atteindre 4 millions de tonnes cette année, après 8 millions de tonnes l'année dernière. Les stocks de sucre devraient rapidement se réduire : dès le mois d'octobre, ils ne couvriront plus que 3 mois de consommation.dépêchesAmbac. Le rehausseur de crédit a enregistré une perte de 2,4 milliards de dollars au deuxième trimestre, en raison de la détérioration des obligations adossées à des crédits immobiliers qu'il avait assurées.Crédit Mutuel. banque a dégagé un bénéfice net de 447 millions d'euros (+ 26,3 % sur un an), dopé par la banque de financement et d'investissement et les acquisitions.Baltic Dry. L'indice, qui reflète une moyenne pondérée des coûts de transport maritime sur les principaux axes commerciaux mondiaux, est repassé sous la barre psychologique des 3.000 points à Londres vendredi. Les opérateurs craignent une surabondance de l'offre de navires par rapport à une demande qui reste faible.chine. Le risque de crédit des banques chinoises diminue. C'est en tout cas ce que rapporte la China Banking Regulatory Commission. Selon le régulateur, le montant des créances douteuses a baissé de 7,5 % entre fin 2008 et le 30 juin 2009, pour retomber à 54 milliards d'euros.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.