« L'homme malade de l'Europe » (bis)   ?

 |   |  104  mots
Trente-trois ans après qu'un gouvernement travailliste a fait appel au FMI pour sauver l'économie britannique, ce qui valut au Royaume-Uni le surnom humiliant « d'homme malade de l'Europe », Gordon Brown va-t-il prendre le même chemin ? Lors du sommet du G20, le Premier ministre a refusé d'envisager cette solution. Certains experts sont moins catégoriques. Fin mars, le financier George Soros estimait qu'un appel au FMI était « possible ». Simon Johnson, ancien économiste du FMI, relève que Londres a « besoin d'aide ». Et alors que le chancelier de l'Échiquier présentera son budget le 22 avril, beaucoup s'inquiètent du creusement du déficit.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :