La presse passée au tout-Internet est à la peine

Les quotidiens américains comme le « Christian Science Monitor », le « Seattle Post Intelligencer » et le « Rocky Mountain News » ont fermé il y a quatre mois leur édition papier pour basculer entièrement en ligne. Ils voient l'audience de leur site Internet décliner. Moindre visibilité en kiosque, contenus réalisés par des équipes amoindries peuvent expliquer cette désaffection des visiteurs. Et, si les coûts de l'édition en ligne sont nettement plus faibles que ceux d'un journal imprimé, les recettes publicitaires le sont encore plus du fait des tarifs extrêmement bas de la publicité en ligne, qui n'échappe pas, elle non plus, à la récession. L'équation du nouveau modèle économique reste déséquilibrée. PAGE 9

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.