Bruxelles a autorisé des aides aux banques à hauteur de 31,...

 |   |  480  mots
Bruxelles a autorisé des aides aux banques à hauteur de 31,2 % du PIB de l'UELe montant total des plans d'aides publiques aux banques européennes qu'a autorisé Bruxelles pour sauver le système bancaire lors de la crise financière représente 31,2 % du produit intérieur brut de l'Union européenne, a précisé un rapport publié hier par Bruxelles. Seul un tiers de ces aides avait été mis en place à la mi-mai, précise le rapport. Elles comportent des injections de capital, des rachats d'actifs toxiques et des plans de garanties publiques, des sommes qui ne seront pas forcément toutes dépensées. En outre, la situation est très disparate entre les différents membres de l'UE : l'Irlande a obtenu un feu vert européen représentant 231,8 % de son PIB mais les soutiens effectivement octroyés se montent à 229,4 %. Pour la France, les chiffres sont de respectivement 18,1 % et 5,6 %. Par ailleurs, neuf pays attendent encore le feu vert de Bruxelles, notamment la Pologne, la Roumanie et la Slovaquie.États-Unis : les crédits à la consommation en baisse pour le quatrième mois d'affiléeL'encours total des crédits à la consommation a diminué de 10,3 milliards de dollars en juin, selon la Réserve fédérale américaine, soit une baisse de 4,9 % en rythme annuel, alors que les analystes attendaient un repli de 5 milliards seulement. C'est la première fois depuis 1991 que le crédit à la consommation connaît quatre mois de recul consécutifs.Friends Provident négocie à nouveau son rachat avec ResolutionL'assureur vie britannique Friends Provident a annoncé la réouverture de négociations avec la société d'investissement Resolution. Après avoir refusé deux fois les offres de rachat de cette dernière en juillet, Friends Provident pourrait accueillir favorablement la nouvelle offre qui consiste en l'échange de 0,9 action Resolution contre 1 de Friends Provident, ce qui valorise la compagnie à 1,86 milliard de livres (2,2 milliards d'euros). L'offre inclut la possibilité d'un règlement partiel en numéraire jusqu'à 500 millions de livres maximum. L'annonce de l'opération pourrait être faite aujourd'hui à l'occasion de la publication des résultats semestriels de Friends Provident.Les banques européennes confirment leur engagement à rester en RoumanieLes neuf principales banques d'Europe occidentale ayant des filiales en Roumanie ont réaffirmé leur engagement, tenu globalement jusqu'ici, à maintenir une présence solide dans ce pays, selon un communiqué commun de la Commission européenne et du FMI.Hypo Real Estate veut se libérer de ses actifs toxiquesLa banque allemande récemment nationalisée veut profiter du régime des « bad banks » pour se débarrasser de ses actifs toxiques. Cette loi permet aux banques de se délester de titres toxiques en les plaçant dans une structure externe jusqu'à leur échéance. Axel Wieandt (photo), le patron de la banque, estime que « des actifs d'un volume d'au moins une centaine de milliards d'euros pourraient être transvasés ».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :