L'Algérie vend ses gisements d'uranium

 |   |  306  mots
Afrique du NordL'Agence nationale du patrimoine minier (ANPM) algérien a lancé au début de la semaine le premier appel à manifestations d'intérêt national et international, dans le but d'adjuger des contrats d'exploration de huit gisements d'uranium. Situés à Tamanrasset, dans l'extrême sud de l'Algérie, les gisements sont d'une superficie totale de 696.000 hectares. Les candidats préqualifiés doivent obligatoirement s'associer avec le groupe pétrolier public, Sonatrach, pour participer à un appel d'offres qui sera lancé le 6 septembre prochain, afin d'entamer la prospection d'uranium en Algérie, selon l'ANPM.deux obstacles majeurs L'Algérie, dont les réserves d'uranium sont de 30.000 tonnes, veut se doter à terme de centrales nucléaires civiles pour produire de l'électricité. Toutefois, deux obstacles majeurs se dressent sur le chemin du développement du nucléaire civil en Algérie. Le premier est lié au choix du pays fournisseur de l'uranium enrichi. « Le nucléaire pose le problème de l'enrichissement et de l'importation de l'uranium. Peut-on dépendre d'une puissance étrangère pour importer ce produit ? Le gouvernement doit trancher la question », avait dit le ministre de l'Énergie, Chakib Khelil. « Il faut décider d'où importer de l'uranium enrichi. De Russie, de France ? » s'est-il interrogé. L'Algérie ne dispose pas de la technologie nécessaire pour enrichir l'uranium et ne veut pas s'engager dans cette industrie, de peur de subir des sanctions de la part des grandes puissances occidentales. Chakib Khelil a cité les difficultés de l'Iran pour enrichir de l'uranium.Le second obstacle est le manque de compétences locales dans le nucléaire. Pour y remédier, l'Algérie a signé des accords de coopération dans le nucléaire civil, notamment avec les États-Unis et la France, et envisage de le faire avec la Russie et la Chine.Ali Idir, à Alge

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :