Dernières manifestations avant l'été

 |   |  252  mots
ocialDernière salve avant l'été. Les huit organisations syndicales appellent aujourd'hui à une journée d'action interprofessionnelle sur la base d'une plate-forme revendicative commune publiée le 25 mai. Avec cette quatrième manifestation nationale, les syndicats entendent maintenir la pression sur l'exécutif et le patronat. À l'Élysée, on se dit très « attentif » à la mobilisation qui cependant ne s'annonce pas massive. Le choix d'un samedi ? une demande de la CFDT ? a fortiori au mois de juin, pourrait faire baisser la mobilisation.La lassitude ou la résignation pourraient également jouer un rôle important : en effet si les trois quarts des Français soutiennent cette journée d'action, près des deux tiers n'en attendent pas un changement de cap du gouvernement, selon le baromètre mensuel BVA-« Les Échos »-France Info-BPI rendu public hier. À cela s'ajoute les déclarations du leader de Force ouvrière, Jean-Claude Mailly, qui, favorable à la grève d'une journée, affirme que les manifestations à répétition ne sont pas sa « tasse de th頻? Exigences très cibléesLes manifestations reprendront à leur compte les revendications communes. Le texte du « G8 syndical » pose des exigences « très ciblées » portant sur « les sujets prioritaires les plus urgents ». Ils demanderont notamment au gouvernement de revaloriser le Smic et les minima sociaux, de supprimer la défiscalisation des heures supplémentaires et le bouclier fiscal, de renoncer dans les fonctions publiques aux suppressions d'emplois prévues pour 2009 et 2010 ou de renoncer au travail le dimanche. I. M.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :