Bercy pour un RSA simplifié

 |  | 199 mots
Lecture 1 min.
edistribution« Sans éradiquer le risque de pauvreté laborieuse, le RSA améliorera le niveau de vie des travailleurs modestes. » Telle est la principale conclusion d'une étude que vient de rendre publique la Direction générale du Trésor et de la politique économique (DGTPE), du ministère de l'Économie. Les auteurs soulignent que le RSA, entré en vigueur le 1er juillet, permettra à 500.000 personnes de sortir de la pauvreté. 2,9 milliards d'euros par an seront en effet versés au titre du « RSA chapeau », celui versé aux travailleurs pauvres. « double dégressivit頻Les auteurs pointent toutefois les défauts de la nouvelle prestation voulue par Martin Hirsch. « L'évolution du revenu disponible avec le revenu d'activité n'est pas linéaire », soulignent-ils. Concrètement, au-delà d'un certain seuil, quand le revenu salarial augmente, non seulement le montant du RSA diminue ? ce qui est prévu ?, mais celui de l'allocation logement baisse aussi. Du coup, dans cette configuration, 100 euros de salaire en plus ne se traduisent que par 27 euros de revenu supplémentaire, puisque le RSA baisse de 38 euros, tandis que l'allocation logement diminue aussi, à hauteur de 35 euros. Cette « double dégressivit頻 réduit alors l'impact du nouveau dispositif. I. B.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :