la suisse refuse de plafonner

L'État suisse ne mettra pas son nez dans les salaires d'UBS. Mardi, le Conseil des États suisses a rejeté une motion du Conseil national visant à plafonner les rémunérations de la banque suisse. Le texte exigeait notamment que la politique salariale des banques aidées, dont fait partie UBS, soit calquée sur celle des entreprises publiques. La principale exigence du législateur helvétique se limitera donc à demander aux instituts financiers sollicitant l'aide de la Confédération qu'ils versent des salaires « raisonnables ».

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.