Google arrête la pub radio

Bonne nouvelle, Google n'étendra pas son quasi-monopole au-delà d'Internet. Le moteur de recherche a décidé de mettre un terme à son activité de régie publicitaire radio, entamée en 2006. Quarante salariés feront les frais de cette décision. « Le programme n'a pas eu l'impact que nous attendions », a admis la chef de projet Susan Wojcicki dans un blog. Google a mis en vente son système de programmation radio. Après l'acquisition en 2006 d'une solution automatisée d'achat d'espace radio, Google avait signé en 2007 un contrat de régie avec les 675 radios de Clear Channel, leur garantissant de trouver des annonceurs pour une partie de leur offre. Le système n'a pas décollé.Les limites d'un systèmeC'est le deuxième échec de Google dans sa stratégie de transposer aux médias traditionnels ses méthodes de régie publicitaire éprouvées sur Internet. Il y a deux semaines, le géant cessait de vendre de la publicité pour des journaux « papier ». À partir de novembre 2006, le groupe avait annoncé une série d'accord de régie avec au final 800 publications parmi lesquelles le « New York Times » et le « Los Angeles Times ». Ces deux annonces montrent les limites du système Google. Ce dernier a tenté d'accroître l'efficacité de l'achat d'espace en transposant sa place de marché automatisée sur Internet et en supprimant la partie commerciale. Google continue de vendre des spots télé, dont les résultats semblent meilleurs et qui peuvent être une bonne expérience pour son site de partage de vidéos YouTube. Sandrine C

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.