Livret A : les distributeurs historiques résistent

La baisse programmée du taux du livret A et l'offensive des distributeurs historiques pour maintenir leurs parts de marché semblent avoir joué en leur faveur. Malgré l'ouverture à la concurrence de la distribution du produit d'épargne préféré des Français, les Caisses d'Épargne et la Banque Postale n'ont pas connu le raz-de-marée tant craint.L'Écureuil enregistre 1.000 sorties de livrets A par jour environ depuis le 1er janvier. C'est un moindre mal en comparaison des anticipations de sa direction qui, selon nos informations, s'attendait à perdre 200.000 à 300.000 livrets par jour ! D'autant qu'avec près de 26 millions de comptes dédiés mais seulement 13 millions de clients bancarisés, donc plus fidèles, l'Écureuil est la cible privilégiée des nouveaux acteurs du marché. Ceux-là souhaitent, en effet, rapatrier le livret A de leurs clients dans leur propre bilan.Avec 60 % des 21 millions de ses livrets ayant un solde inférieur à 150 euros, la Banque Postale constitue une cible moins alléchante. De fait, la filiale bancaire de La Poste estime à « un peu moins de 1.000 » le nombre de livrets transférés chaque semaine depuis le début de l'année. Toute la question est de savoir quels livrets ces transferts concernent. S'il s'agit des plus importants, la redistribution des cartes du marché aurait beau être quantitativement relative, elle serait qualitativement importante. N. Re.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.