Axa Corporate Solutions mise sur la diversification

Avec un chiffre d'affaires en progression de 8 % à fin 2008 (+ 6 % à taux de change constant), Axa Corporate Solutions revendique une croissance « dans toutes ses activités ». Une exception toutefois, l'assurance de dommages, où l'assureur a freiné sa souscription en raison de « prix insuffisants de 25 % à 30 % », selon Jean-Paul Rignault, directeur général d'Axa Corporate Solutions. Cette entité dédiée à la couverture des risques des grandes entreprises et aux marchés spécialisés (aviation, marine et spatial) a la capacité d'émettre des polices dans plus de 80 pays.Fort de son succès, Axa CS « ne change pas de stratégie ». Jean-Paul Rignault estime en effet que son « activité est relativement peu affectée par la crise ». Les renouvellements au 1er janvier 2009, qui représentent environ la moitié de l'activité de l'année, dépassent 90 %. « Notre développement dans les pays émergents compense le ralentissement sur les marchés matures », ajoute le directeur général. L'assureur a notablement renforcé son réseau international par l'ouverture de filiales (Shanghai, Bengalore), de succursales (Suisse, Singapour, Hong Kong), soit d'une activité en libre prestation de services comme en assurance flottes auto en Finlande, ou encore par des partenariats locaux (Russie, Brésil). Grâce à l'augmentation du nombre de ses implantations à l'étranger, Axa Corporate Solutions « peut avoir un chiffre d'affaires en assurance transport qui augmente alors que la masse assurable au niveau mondial diminue en raison du ralentissement du commerce international », indique Patrick de La Morinerie, directeur général adjoint. L'assureur y revendique une hausse de son activité de 10 % à 12 % par an depuis trois ans, soit le double de la branche transport.optimismeDans une autre branche touchée par la crise, la construction, Axa CS tire profit de la diversification de ses couvertures notamment dans les installations de production d'énergie nouvelle comme les éoliennes : « il ne se construit plus rien en Espagne mais beaucoup en Allemagne et au Moyen-Orient », remarque Jean-Paul Rignault. Autant d'éléments qui, combinés à une reprise des hausses tarifaires de 2 % à 15 % en aviation et marine notamment, le conduisent à envisager l'année 2009 avec « un optimisme mesur頻. Séverine Sollie

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.