Trackers  : la « blitzkrieg » de Deutsche Bank

Les responsables de DB x-trackers, la division ETF de Deutsche Bank, ont dû méditer la fable du « lièvre et de la tortue » de La Fontaine : « Rien ne sert de courir ; il faut partir à point ». Arrivé tardivement, DB x-trackers a bien observé le marché des ETF (produits assi­milables aux fonds communs de placement ayant la particularité d'être cotés en continu en Bourse), pour proposer une gamme novatrice et en phase avec les conditions de marché. Le résultat est là en à peine deux, la banque alle­mande s'est imposée dans le top 3 des émetteurs d'ETF en Europe, proposant une gamme de plus de 100 produits (dont 23 cotés sur Nyse Euronext ­Paris) et revendiquant 18,7 milliards d'euros d'encours sous gestion, soit une progression de plus de 120 % sur l'année 2008. La plus forte croissance du marché européen.Une offensive menée sans coup férir en reprenant le modèle qui a fait le succès de Lyxor, numéro deux européen et réfé­rence française. C'est sur la base de la réplication synthétique, s'appuyant sur l'expertise et le soutien en termes de coûts de sa banque de financement et d'investissement (BFI) que DB x-trackers a construit son succès. Avec l'ETF Eonia Total Return, DB x-trackers peut se targuer de gérer le plus gros ETF en Europe. « Nous avions la conviction que les avantages des ETF pouvaient s'appliquer à toutes les classes d'actifs et pas simplement aux actions. La clé a été ensuite de lier la performance de l'ETF Eonia Total Return au taux d'intérêt au jour le jour pour réduire le risque de taux et de proposer cet ETF comme une alternative aux dépôts bancaires. La crise de crédit a accentué ces avantages », souligne Marco Montanari, responsable structuration ETF chez Deutsche Bank. Depuis, la concurrence a emboîté le pas, notamment Lyxor avec son ETF euro cash et EasyETF avec son EuroMTS Eonia.Si DB x-trackers réalise 80 % de son activité avec les investisseurs institutionnels, il ne néglige pas la Bourse. « La cotation est un avantage addi­tionnel de transparence qui permet aux clients d'avoir un prix de marché en temps réel », précise Marco Montanari. Un souci que l'on peut vérifier sur le site de DB x-trackers où les prix clignotent en temps réel et à chaque transaction.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.