Bouygues se renforce dans Alstom

Une chose est sûre : Bouygues a de la suite dans les idées et cette persévérance est plutôt payante : depuis le 28 janvier, le groupe de BTP achète presque tous les jours des titres Alstom et ce à un prix compris entre 36 et 38,40 euros, quand celui-ci valait hier 42,13 euros à la clôture. Mais Bouygues n'achète certainement pas des actions Alstom dans l'optique de réaliser une plus-value à court terme. La firme dirigée par Martin Bouygues est déjà présente au capital d'Alstom où elle est progressivement montée en puissance pour détenir environ 30 % des parts. ambitionsLes deux groupes sont associés dans plusieurs projets. Surtout, la firme dirigée par Patrick Kron est candidate depuis de longs mois à un rapprochement avec Areva en vue de mettre sur pied un ensemble ambitieux dans le nucléaire. Ambitions jusqu'à présent réstées lettre morte, l'État n'ayant pas tranché sur l'avenir de sa filiale. La présidente d'Areva, Anne Lauvergeon, milite depuis longtemps pour une entrée en Bourse de la société nucléaire. Le contexte boursier actuel ne favorise, certes, pas ce type de projet.Les récents achats de Bouygues dans Alstom représentent un débours de 25 millions d'euros. Le groupe de BTP ne pourra, de toute manière, pas poursuivre à un tel rythme ses achats sous peine de dépasser la barre des 33 %, qui déclenche le lancement obligatoire d'une OPA.Depuis le début de l'année, l'action Alstom se tient plutôt bien s'adjugeant 0,37 %. L'an passé, elle n'avait pas échappé à un repli assez net d'environ 40 %, en ligne avec la chute du CAC 40. Et ce, après avoir fait preuve d'une belle résistance durant la première moitié de l'année. P. B. B.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.