L'épargne salariale résiste

 |   |  272  mots
Malgré la crise financière, les montants versés par les salariés dans leurs plans d'épargne entreprise (PEE) ont progressé en 2008 de 3 %, à 986 euros, et de 7 % dans les entreprises de plus de 500 salariés (à 2.145 euros), indique la 3e édition du Baromètre des plans d'épargne salariale de Natixis Interépargne. L'abondement moyen, c'est-à-dire le versement complémentaire effectué par l'entreprise, a progressé de 2 %, à 1.208 euros. Dans les grands groupes, la hausse est plus forte : respectivement + 7 % et + 19 %. Sur les plans d'épargne pour la retraite collectif (Perco), le montant moyen épargné bondit de 19 %, à 1.247 euros, l'abondement moyen de 9 %, à 860 euros.Vous voulez faire le point sur votre patrimoine ? Le diagnostic patrimonial en ligne de Robeco (www.Banque-robeco.fr) permet à tout internaute, client ou non de la banque, de disposer en quarante-huit heures d'un bilan de son patrimoine présenté sous forme d'une « carte météo ». Abordant les questions du budget, de la fiscalité, de la retraite, de la prévoyance et de la transmission, ce diagnostic patrimonial permet d'identifier les points forts, les optimisations envisageables et la définition des objectifs prioritaires. Vous serez sur un pied d'égalité avec votre banquier puisque ce bilan est une extension Internet d'un logiciel professionnel utilisé par les grandes banques.En 2008, les Français sont partis à la retraite en moyenne à 61,03 ans, contre 60,91 ans en 2007. Cette légère baisse s'explique, d'une part, par un recul du nombre de départs pour « carrière longue », 100.620 personnes ayant bénéficié de ce dispositif (? 16.000 personnes). D'autre part, par un durcissement des validations de trimestres, 6,95 % des salariés étant partis à la retraite avec une décote, contre 6,74 % en 2007.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :