Aviva Investors mise sur la gestion pour compte de tiers

 |  | 401 mots
Lecture 2 min.
Sept mois après sa création, l'assureur britannique Aviva a officialisé le lancement d'Aviva Investors. Cette structure, dirigée de Londres par Alain Dromer, gère 297 milliards d'euros et compte 1.100 collaborateurs dans 21 pays. À la différence de certains groupes qui ont opté pour l'acquisition de sociétés de gestion pour avoir une offre globale, Aviva Investors a intégré l'ensemble des entités du groupe sous un pôle et une marque unique. Cela créera des synergies et par conséquent des réductions de coûts. Quant à la marque unique, elle apporte plus de visibilité aux investisseurs. Si l'objectif est de faire de la gestion d'actifs le troisième pilier du groupe, après l'assurance-vie et dommages, il est aussi " d'apporter une offre globale à nos clients en s'appuyant sur les compétences internes du groupe ", indique Eric Duval de La Guierce, président du directoire d'Aviva Gestion d'actifs, rebaptisé Aviva Investors France. Ce dernier siège au comité exécutif d'Aviva Investors aux côtés de Alain Dromer et de quatre Anglais, d'un Américain et d'un Australien.L'organisation de la nouvelle structure n'est pas centralisée. Les décisions ne sont pas prises par une seule personne. Au contraire, " chaque entité a un rôle clé en fonction de ses compétences ", confirme Eric Duval de La Guierce. Ainsi, la structure française, filiale à 99,99 % d'Aviva France, est reconnue pour son expertise sur les actions européennes, France et zone euro comprises, et américaines.ACQUISITION CIBLEE ENVISAGEESur cette classe d'actifs, une acquisition ciblée n'est pas exclue à terme. Mais c'est sur l'obligataire qu'Aviva Investors France se distingue. Expertise renforcée avec l'arrivée il y a huit mois de Jean-François Boulier, ancien responsable de la gestion taux euros et crédit de Crédit Agricole Asset Management, comme patron de la gestion.En France, la société gère 72 milliards d'euros à fin septembre, en constante hausse ces trois dernières années (voir graphique). Ce succès provient essentiellement de la vente d'unités de compte via des fonds profilés et les contrats d'assurance-vie commercialisés par la maison mère. Cette dernière est d'ailleurs le principal client d'Aviva Investors. En effet, à peine 5 % des encours gérés le sont pour compte de tiers. L'un des objectifs affichés est donc de développer ce segment et d'atteindre les 10 % d'ici à cinq ans.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :