Pour DSK, la protection sociale est un frein à la reprise

 |   |  162  mots
Interrogé par « La Tribune » en marge du sommet du G8 des ministres des Finances à Lecce (Italie), le directeur général du Fonds monétaire international, Dominique Strauss-Kahn, signale que « grâce aux systèmes de protection sociale en France et dans d'autres pays européens la crise a été moins dure et moins brutale qu'aux États-Unis mais qu'en contrepartie la reprise y sera moins accentuée que du côté américain : cela ralentit la phase de remontée bien sûr puisque les mécanismes de redémarrage sont moins rapides ». Prévoyant pour début 2010 l'embellie de l'économie mondiale, il explique que « la reprise aura d'abord lieu aux États-Unis pour ensuite se répandre au reste de l'économie mondiale ». Il avertit toutefois que le délai d'un an avant l'impact de la reprise sur l'emploi impliquera que « le chômage atteindra son pic début 2011 », avant de commencer à décliner. F. P. W., envoyé spécial à Lecce

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :