Conforama s'impose 50 millions d'économies

 |   |  368  mots
Après La Redoute, c'est au tour de Conforama, autre filiale de PPR, de s'imposer un plan de réduction de coûts. Thierry Guibert, son PDG, a présenté mercredi en comité central d'entreprise extraordinaire un plan de relance à cinq ans. Dans quelques jours, il en dévoilera les détails aux 1.300 cadres de l'entreprise. Selon nos informations, son plan chiffre à 50 millions d'euros les économies à réaliser d'ici à 2012. D'ores et déjà, Conforama gèle ses embauches. Une réorganisation des structures, de la logistique et des modes d'achat de marchandises suivra pour améliorer la rentabilité. Ces mesures interviennent quelques jours seulement après l'annonce d'une réorganisation de son activité en Espagne, au Portugal et en Italie. Conforama va fermer quatre magasins en Italie et fusionner ses sièges espagnol et portugais, entraînant la suppression de 460 postes. En France, les équipes de Thierry Guibert ne planchent pas sur un plan social, a assuré le PDG aux représentants des salariés. Toutefois, les syndicats le craignent.L'enseigne aux 3,3 milliards d'euros n'est plus la vache à lait du groupe PPR. Son résultat opérationnel courant a reculé de 8 % l'an dernier et s'est effondré de 35,9 % sur les six premiers mois de 2008. Après un repli de 6,3 % au troisième trimestre, le reflux sur les trois derniers mois de l'année est encore plus fort, selon nos informations.marchés mal orientésThierry Guibert prépare une relance commerciale de l'enseigne. L'image de Conforama a souffert l'été dernier, lors de l'affaire des « fauteuils qui grattent », des modèles fabriqués en Chine qui comportaient des sachets antimoisissure urticants. De plus, le marché du meuble (49 % des ventes de Conforama) pâtit du repli des ventes de logements, en Espagne comme en France. Après un bond de 7,3 % en 2007, les ventes de canapés, lits et autres chaises ont reculé de 0,3 % en 2008, selon la Fédération française du négoce de l'ameublement et de l'équipement de la maison. Et le marché de l'électroménager et de l'électronique, dont Conforama tire 37 % de ses ventes, est également mal orienté. Juliette Garnierle résultat opérationnel courant s'est effondré de 35,9 % sur les six premiers mois de 2008.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :