IBM embarque dans le projet Planck

1 mn

Scientifiques et informaticiens ont la tête dans les étoiles? Alors que débute l'Année mondiale de l'astronomie, rythmée par des manifestations pour le grand public, l'Agence spatiale européenne peaufine le projet Planck. Ce satellite, dont le lancement est prévu en avril, observera le rayonnement fossile, cette lumière émise environ 380.000 ans après la naissance de l'univers. « Cette première image nous renseignera sur les mécanismes qui ont initié la formation des galaxies », explique François Bouchet, responsable scientifique du projet.L'américain IBM a été choisi pour fournir l'infrastructure informatique nécessaire à l'analyse des données envoyées par Planck. vitesse de traitementInstallé à l'Institut d'astrophysique de Paris, le super-calculateur iDataplex atteint une vitesse de traitement de 10,2 téraflops (un téraflop équivaut à mille milliards d'opérations par seconde). De plus, cette solution intègre « l'exigence environnementale » puisque, souligne Michel Teyssedre, « vice president high performance computing » chez IBM, elle nécessite une consommation énergétique moindre. L. P.

1 mn